Envie d'une nouvelle paire de chaussons ? Découvrez notre guide des chaussons d'escalade !

GAZ festival, rencontres au sommet autour de 3 générations de grimpeurs

GAZ festival, rencontres au sommet autour de 3 générations de grimpeurs

Le 5 octobre, Climbing District organise « GAZ », son tout premier festival de films d’escalade inédits en France. Une soirée de projection unique, réunissant trois générations de grimpeurs, qui seront présents lors de l’événement pour confronter leurs visions de l’escalade et interagir avec le public. Une occasion rare de rencontrer ces sportifs renommés, aux qualités exceptionnelles, et de découvrir l’esprit de la grimpe sous toutes ses facettes. C’est au cinéma Les 7 Batignolles, tout nouveau multiplexe au cadre contemporain et lieu culturel déjà incontournable de ce quartier parisien très dynamique, que se déroulera la séance.

À l’honneur du festival

Cédric Lachat pour son film « Swissway to Heaven »

Primé au Festival suisse des Diablerets et inédit à Paris. Ce documentaire sur l’escalade grande voie met en valeur un pays hors du commun et des sites naturels fabuleux. Cédric Lachat et ses partenaires d’escalade (Nina Caprez, Tobias Suter, Mélissa Le Névé et Fabien Dugit) ont filmé durant deux ans leurs efforts acharnés pour enchaîner les voies les plus difficiles sur 5 grands murs légendaires de Suisse. Les spectateurs découvriront l’histoire, les valeurs et l’évolution de l’escalade dans ce pays, à travers le témoignage de légendes et pionniers de ce sport tels que Beat Kammerlander, Claude Rémy, Stephan Siegrist ou encore Roger Schaeli.

Diego Fourbet pour la projection en avant-première du film « Diego » réalisé par la Team des Collets

Diego Fourbet est la preuve vivante que le talent n’attend pas le nombre des années. À seulement 18 ans, ce petit Mozart de la grimpe s’est déjà fait un nom dans le milieu de l’escalade. Au-delà de la performance, c’est le personnage que la Team des Collets, auteur des mythiques King of da Caillasse 1 et 2, a souhaité mettre en lumière. Une personnalité attachante et débordante de motivation, qui porte sur son sport un regard inspirant. Sa grimpe très intuitive force le respect. Le spectateur le suit ainsi, lui et ses amis, lors de leurs séances d’entraînement et sur des compétitions, avec comme fil conducteur la recherche de son premier 8B bloc, ainsi que ses essais dans la Moustache, une voie 9a+ à Entraygues.

Antoine Le Menestrel pour son film « L’escalade libérée » de Benoît Regord

On ne présente plus Antoine Le Menestrel, ancien grimpeur de haut niveau qui fut le premier ouvreur international de compétition, contribuant à faire reconnaître ce métier. En plus d’avoir ouvert des voies d’un niveau 8, il est également connu pour avoir escaladé en solo intégral « Revelation », la voie la plus dure d’Angleterre. Dans le film qu’il lui consacre, Benoît Regord nous raconte avec sincérité et sensibilité son histoire à la falaise de Buoux en France, où une partie de l’escalade s’est écrite, ainsi que sa vision de l’escalade aujourd’hui. Antoine raconte son état d’esprit à ses débuts, ses questionnements sur le sens de la vie, de sa vie. Il retourne dans des voies comme « Rêve de papillon », la « Rose des sables » ou encore la « Rose et le vampire » pour nous guider. À 55 ans, il exprime une escalade libérée des contraintes liées à une certaine éthique de ce sport, dont il était lui-même le missionnaire dans sa jeunesse. Un document sensible et esthétique pour apprendre à aimer le chemin et non pas le but, prendre soin de son corps et partager la passion de l’escalade.

Le bonus ?

À la fin de chaque film, une séance de questions-réponses avec les différents protagonistes sera proposée aux spectateurs. Pour ceux qui voudraient faire durer le plaisir, la discussion pourra se poursuivre lors d’un apéritif organisé à la salle d’escalade Climbing District des Batignolles à quelques mètres du cinéma.

Les informations pratiques

  • Accueil au cinéma Les 7 Batignolles à 19 h.
  • Fin de séance vers 23 h
  • Tarif : 15 €

À voir aussi :