Envie d'une nouvelle paire de chaussons ? Découvrez notre guide des chaussons d'escalade !

Oriane Bertone, L’inspirante Française, s’octroie l’argent dès sa première finale !

Les favoris pour la victoire dans la première épreuve de la Coupe du monde de bloc 2021 n'ont pas failli et ont renouvelé leur règne à Meiringen.
©Arnaud Welti / BlokCorp

Optimisme est le mot avec lequel on pourrait définir le retour de la Coupe du monde de bloc, qui, si tout va bien, sera également suivie par les circuits de difficulté et de vitesse. Revoir une compétition de la Coupe du monde est un signe de plus de la récupération d’une normalité que nous avons perdue il y a plus d’un an, en raison de l’explosion de la pandémie.

Meiringen était une fois de plus le lieu de la première épreuve de bloc de la saison des coupes du monde. Le mur caractéristique et le tracé de l’épreuve suisse sont synonymes de qualité et cette édition n’a pas fait exception.

Comme d’habitude, à Meiringen ont été découvertes les nouveautés des marques de prises Cheeta et Flathold et l’équipe d’ouvreur a su en tirer le meilleur pour les ouvertures. Ce sont, Pierre Broyer, Gen Hirashima, Remi Samyn, Manuel Hessler et Laurent Laporte qui ont travaillé comme ouvreur pour cette reprise des compétitions internationales.

Une grande audience était attendue pour la diffusion en streaming et les prédictions se sont avérées exacte, avec plus de 25 000 téléspectateurs lors de la finale féminine.

Deux des favoris était absent lors de cette première étape à cause du Covid : Tomoa Narasaki, le champion japonais, et l’équipe britannique, menée par Shauna Coxsey, n’ont pas fait le déplacement à Meiringen.

Adam Ondra, de retour contre le Japon

Meiringen World Cup Qualifications

Comme si c’était du déjà vu, Adam Ondra a une fois de plus eu une majorité de rivaux asiatiques lors de la finale à Meiringen hier soir. La même chose s’est produite lors de la dernière édition de l’événement, en 2019, et l’or a une nouvelle fois été remporté par le Tchèque.

L’excitation a été maintenue jusqu’au bout chez les hommes, avec un Yoshiyuki Ogata très inspiré, qui a obligé Ondra à ne se relâcher à aucun moment. Le dernier bloc a été décisif, et si en 2019, c’est une fissure qui a mené Adam sur le podium, cette fois, c’est une séquence de mouvements qui semblait tirée d’une piste de Flatanger. Le Tchèque a atteint le sommet avec facilité et a renouvelé son règne à Meiringen.

Ogata a terminé deuxième, avec deux tops, un de moins qu’Ondra. Ils ont été rejoints sur le podium par Tomoaki Takata en troisième place.

Classement général Masculin :

Résultats finaux de la finale Hommes.

Janja Garnbret, une nouvelle fois sur une autre planète

Meiringen World Cup Qualifications Semi-Finals

Il n’y a pas eu de surprise chez les femmes, avec une Janja Garnbret qui a tout fait comme « si c’était la cinquième ». La Slovène a été accompagnée en finale par deux autres compatriotes, Vita Lukan et Katja Devebec, montrant une fois de plus que la Slovénie est l’une des grandes puissances de la compétition d’escalade actuelle.

Garnbret a remporté la médaille d’or en enchaînant les quatre blocs en finale. Avec son propre style, naturel et parfois à la limite de l’apesanteur, Janja a montré encore une fois qu’elle domine clairement le game !

Grossman et Bertone se sont bien battus pour la deuxième et la troisième place, qui est finalement revenue à notre Française. Pour les deux athlètes, il s’agit de leur premier podium en catégorie sénior.

Comme Adam Ondra, Janja Garnbret a consolidé son règne à Meiringen et, comme le Tchèque, elle est l’une des principales favorites pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo. En les regardant, on a l’impression qu’ils prennent ces épreuves comme un entraînement, profitant de chaque tentative et ne ressentant pratiquement aucune pression de la part de leurs rivaux.

Classement général Féminin :

Oriane Bertone fait une entrée exceptionnelle dans le monde des séniors

Oriane n’aura rien lâcher pendant cette compétition et aura réussi à libérer son plein potentiel et à mettre en œuvre les derniers ajustement travailler en amont sans pression jusqu’en finale !

Alors qu’il s’agissait de sa toute première compétition dans le circuit international sénior, notre jeune réunionnaise de 16 ans seulement s’octroie une deuxième place et décroche une médaille d’argent.

Meiringen World Cup Qualifications

Le replay des finales

À voir aussi :