Envie d'une nouvelle paire de chaussons ? Découvrez notre guide des chaussons d'escalade !

Niky Ceria répète le bloc légendaire « Gioia » 8C+ !

Depuis sa réalisation pour la première fois en 2008 par Christian Core, ce bloc est considéré longtemps comme le plus dur du monde ! En effet, bon nombre de grimpeurs comme Daniel Woods et Dave Graham l’ont essayés sans parvenir à l’enchainer. Seul Nalle Hukataival et Adam Ondra on répétés le bloc depuis sa premiere réalisation jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, c’est au tour de Niky Ceria d’enchainer ce mythique bloc et voici son commentaire :

« Quand je voyage à l’étranger, c’est le bloc sur lequel je me pose toujours des questions.
Gioia a toujours attiré les yeux des grimpeurs. Ce fait a placé Gioia sous les feux des projecteurs qui se démarquent parmi les autres blocs (certainement pas moins) incroyables de Christian.
C’est vraiment très impressionnant d’être témoin de la vision qu’un athlète comme lui a pu réaliser sur des morceaux de roche.
Gioia (FA en 2008!) Est l’une de ces lignes et l’une des rares à avoir atteint le grand public. Bien que ce bloc soit situé au centre du site de bloc le plus fréquenté d’Italie, Gioia est située un peu loin de ma zone de confort. Pour moi, aller là-bas et mettre la main dessus n’a jamais été facile.


Pourquoi j’essaye ça? Telle était la question que je me posais pendant les jours de tentatives. Une réponse claire n’était pas vraiment facile à trouver.
Qu’est ce qui me pousse à supporter le fait de faire quelque chose hors de ma zone de confort et loin des styles que j’aime?
Je dois admettre que cette fois, ce type de défi de faire quelque chose qui n’est pas dans mon style m’a pris au piège. D’un autre côté, l’idée de connaître certaines étapes de la vie de Christian et d’apprendre de quelqu’un qui a une vision légèrement différente de la vôtre est fascinante et, sans aucun doute, vous fait grandir. Enfin les mouvements qui sont je crois, les principales caractéristiques qui m’apportent de la joie à essayer ce bloc.

Pour terminer, comment ?
Je n’ai jamais vraiment essayé la méthode originale car le troisième mouvement semblait me sortir de ma zone de confort. Il y a quelques années, un coincement de genoux intelligente a été trouvée, faisant passer crux du bloc de brutal à très technique.
Je n’ai rien contre les coincements de genoux et j’aime les utiliser parfois. Dans ce cas, j’ai choisi de ne pas l’utiliser simplement pour un goût personnel. Étant donné que le coincement de genoux ne correspondait pas à mon envie et que la version du bloc originale ne correspondait pas à mes compétences, j’ai pris plus de temps et j’ai finalement trouvé une méthode différente qui s’est avérée moins dépendante de la peau et légèrement plus physique.
C’était la 4ème ascension si je ne n’oublie personne dans le décompte. »

Le Matos de Niky Ceria :

Five Ten – Anasazi VCS



À voir aussi :