Envie d'une nouvelle paire de chaussons ? Découvrez notre guide des chaussons d'escalade !

Escalade sous terre pour James Pearson et Caroline Ciavaldini

Escalade sous terre pour James Pearson et Caroline Ciavaldini

James Pearson et Caroline Ciavaldini ne se sont jamais contentés de grimper les voies les plus populaires ou les plus fréquentées. En fait, leur esprit d’exploration les a amenés à escalader des murs dans certains des endroits les plus reculés et les plus exotiques du monde. Leur dernière aventure, cependant, s’est déroulée près de chez eux, dans le sud de la France, mais les caractéristiques et les paysages ont une fois de plus surpris tout le monde.

Le duo à grimpé la Grotte de la Salamadre, une grotte souterraine populaire située près de Méjannes-le-Clap qui attire des milliers de touristes chaque année. La grotte a été découverte en 1965 et ouverte au public en 2013. La grande attraction de la grotte sont ses énormes stalagmites.

Dans l’un des coins de la grotte, une cheminée naturelle s’élève jusqu’à l’un des points les plus élevés de la grotte et un petit trou permet d’accéder à l’extérieur. C’est cette ligne que Pearson et Ciavaldini ont décidé de grimper : « Grâce à Pierre Bévengut, le directeur de la grotte, et à son équipe, nous avons rapidement obtenu l’autorisation de faire la première tentative d’escalade sur les 90 mètres de la grotte, en suivant la ligne logique des rongeurs, du sol à la surface. Chaque année, les petits rongeurs descendent dans la grotte, en suivant toujours le même chemin, à travers de délicats filets, jusqu’au sol. Il semblait évident de suivre leur exemple, mais depuis le sol. C’était une ascension durable et nous avons essayé de faire du mieux que nous pouvions en grimpant en trad, sans expansion et en ne laissant aucune trace de notre passage à part quelques traces de magnésie ».

James et Caroline se sont retrouvés face à un rocher de qualité variable, délicat par endroits et surtout meilleur dans la dernière partie du parcours. Pour se faire une idée de la difficulté de l’ascension, qu’ils n’ont pas notée, Ciavaldini a mis, par exemple, deux heures pour gravir les 12 premiers mètres de la première longueur.

Avec cette ascension James Pearson et Caroline Ciavaldini ouvrent une nouvelle saison, dont James s’est déjà offert un prélude il y a quelques jours après avoir enchaîné Ça Chauffe 9a, à Seynes.

Voici un aperçu de la voie

À voir aussi :